L’orthodontie est une pratique visant à corriger les défauts dentaires, qu’ils soient esthétiques ou pouvant engendrer des pathologies plus graves, dans le futur. Ces soins ne sont pas toujours envisagés par les enfants et les adolescents. En effet, de plus en plus d’adultes entreprennent un parcours orthodontique, malgré des frais non pris en charge par la Sécurité Sociale. En revanche, grâce à une complémentaire santé de qualité, les frais relatifs à ce type de traitement chez les personnes de plus de 16 ans peuvent être en partie remboursés. Faisons le point, sur le remboursement de l’orthodontie.

Orthodontie : le remboursement pour les enfants et les adolescents

Le prix de l’orthodontie n’est pas négligeable. Aussi, avant d’envisager un traitement pour un enfant ou un adolescent, adresser une demande à la Sécurité Sociale est obligatoire. En effet, c’est cet organisme qui décide ou d’assurer (ou non) le remboursement de ces frais. Pour cela, il est essentiel de remplir certaines conditions, que nous verrons un peu plus tard. Quel est le taux de remboursement de la Sécurité Sociale ? C’est ce que nous allons voir.

  • Le remboursement de la première consultation : il est de 70 %, sur une base de 23 €.
  • Le remboursement des examens à but de diagnostic : il est de 70 %, sur une base de 43 €.
  • Le remboursement du traitement d’orthodontie : le taux de remboursement est dans ce cas de 100 %, sur une base de 193,50 €. Il ne s’applique que sur 6 semestres de traitement.
  • Le remboursement des consultations de surveillance : il est de 70 %, sur une base de 10,75 €.
  • Le remboursement de la première année de traitement : le taux de remboursement est de 100 %, sur une base de 161,25 €.
  • Le remboursement de la deuxième année de traitement : il est de 70 %, sur une base de 107,50 €.

Les conditions de remboursement pour les enfants et les adolescents

Comme nous le précisions précédemment, il est nécessaire de remplir un formulaire adressé à l’Assurance Maladie, afin de réaliser une demande de remboursement des frais orthodontiques. C’est le chirurgien prenant en charge les soins qui se chargera de le compléter.

Toutefois, pour prétendre à un remboursement, l’enfant ou l’adolescent ne doit pas être âgé de plus de 16 ans. Le traitement orthodontique ne peut avoir lieu, que lorsque la Sécurité Sociale a donné son aval.

Le remboursement des traitements orthodontiques pour les adultes

Vous l’aurez compris, les adultes ne sont pas en mesure de profiter du remboursement des frais d’orthodontie. En effet, seule la première consultation, ainsi que les examens visant à réaliser un diagnostic, peut être remboursée par la Sécurité Sociale. La pose d’un appareil dentaire quel qu’il soit, le suivi du traitement ainsi que la première et deuxième année de contention ne sont pas pris en charge par cet organisme. De ce fait, les adultes ne disposant pas du budget suffisant ne pourront s’offrir ce type de soin.

Néanmoins, il existe une solution pour s’offrir cette prestation d’orthodontie : opter pour une bonne mutuelle. Comment faire, pour bien la choisir ? C’est ce que nous allons voir.

Comment bien choisir sa mutuelle, pour profiter d’un bon remboursement ?

Adultes, vous envisagez la pose d’un appareil dentaire ? Dans ce cas, avant de consulter un chirurgien orthodontiste, il est crucial de faire le point, sur la couverture proposée par votre mutuelle. En effet, celle-ci doit offrir un forfait dentaire qui correspond à vos besoins. Malheureusement, aucune complémentaire santé n’est en mesure de rembourser intégralement les frais d’orthodontie. De ce fait, n’hésitez pas à consulter un comparateur, afin de sélectionner une offre susceptible de vous satisfaire. Ce conseil s’applique d’ailleurs également aux parents qui désirent une prise en charge plus attractive pour leurs enfants.