Une douleur se manifeste dans votre bouche, alors à partir de quand celle-ci peut-elle être considérée comme une urgence dentaire ?

La question est essentielle pour savoir comment réagir dans une telle situation. En effet, plusieurs actions peuvent laisser penser qu’il faut réagir rapidement et en urgence. C’est notamment le cas lors d’une chute sur les dents ou bien d’une douleur persistante. Mais alors, comment reconnaître véritablement une situation d’urgence des situations classiques ? Comment réagir lorsqu’une telle situation se produit ? Et surtout, vers qui faut-il se tourner dans ces moments précis ?

Urgence dentaire : les caractéristiques de cette situation

à partir de quand faut-il se sentir en situation d’urgence ? La question est évidemment importante puisqu’elle détermine la bonne prise en charge du patient. Dans un premier temps, il faut commencer par retenir qu’il faut toujours prendre les douleurs dentaires au sérieux.

Plusieurs situations peuvent engendrer des douleurs au niveau de la bouche. C’est le cas lors d’une poussée dentaire, par exemple. Néanmoins, lorsque la poussée est normale, il n’y a pas de raison de s’inquiéter et de considérer celle-ci comme une urgence dentaire. Il suffit alors de prendre des anti-inflammatoires pour limiter la douleur. Ces médicaments se vendent de manière libre en pharmacie.

Conseil : le dentiste peut aussi recommander de masser régulièrement vos dents lors d’une poussée dentaire.

Cependant, d’autres situations sont plus difficiles à analyser. C’est notamment le cas lors d’une rage de dents ou d’un abcès persistant. Dans un premier temps, il faut commencer par prendre un antidouleur. Si celui-ci ne fait aucun effet, alors la situation d’urgence est réelle. Dans ces moments, il faut réagir rapidement pour éviter que la situation s’aggrave par la suite.

Parfois, l’urgence survient après une violente chute sur la mâchoire. Les dents peuvent être touchées ou cassées et il faut alors se rendre rapidement chez un dentiste pour connaître les conséquences de cet accident. Ici encore, l’urgence est reconnue.

Comment réagir lors d’une urgence dentaire ?

Pour commencer, il faut chercher à soulager la douleur. La prise de médicament est alors le premier geste à avoir dans une telle situation. La victime peut rester chez elle quelques heures avant de se rendre chez son dentiste.

Néanmoins, il existe des situations pendant lesquelles il est impossible d’attendre tellement la douleur est forte dans la bouche. Celle-ci se propage d’ailleurs généralement à l’ensemble de la tête et il est fréquent de ressentir une sensation de pulsation dans la bouche. Cela se ressent particulièrement lors des abcès dentaires. La situation d’urgence dentaire est importante et il vaut mieux être réactif !

Vers qui se diriger dans une telle situation?

Si l’urgence se déroule la journée, il faut commencer par téléphoner à son dentiste. Parfois, celui-ci peut recevoir le patient en urgence entre deux autres rendez-vous. Dans ce cas, la prise en charge est rapide.

Cependant, lorsque le dentiste ne dispose pas de place disponible, il faut se rendre aux urgences. L’hôpital dispose parfois d’un service dentaire spécialisé. Si ce n’est pas le cas, il faut chercher un dentiste disponible pour recevoir la victime souffrante le plus rapidement possible.

Lors d’une chute, notamment chez les jeunes enfants, il faut aussi réagir rapidement et veiller à conserver la dent si celle-ci est cassée. Dans certains cas, le dentiste peut utiliser le morceau de dent et le recoller. De cette façon, l’enfant peut rapidement repartir avec sa dent entière. Si la dent est perdue ou bien si la racine est touchée, il faut complètement retirer la dent abîmée et remplacer l’ensemble par une dent artificielle.

En définitive, il est vraiment important de constater le niveau de douleur pour savoir s’il s’agit ou non d’une urgence dentaire. De cette façon, la prise en charge du patient peut être particulièrement efficace.