La prothèse dentaire intervient dans le remplacement d’une ou de plusieurs dents manquantes. Si votre dentiste peut vous orienter vers un dispositif en particulier, il est toutefois indispensable de connaître les diverses solutions disponibles, afin de faire un choix éclairé. Prothèse dentaire fixe ou amovible, quel type de correction choisir ? Voici quelques pistes de réflexion ici, dans cet article.

Prothèse dentaire : dans quels cas est-elle nécessaire ?

Comme nous l’avons vu, la prothèse dentaire a pour objectif de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Cette solution peut également être envisagée pour les dents trop abîmées et inesthétiques, les dents cariées par exemple. En effet, la prothèse a pour objectif d’imiter parfaitement une dent naturelle, aussi bien du point de vue de la fonction que de l’esthétique.

Pour retrouver un joli sourire, plusieurs options peuvent être envisagées : la prothèse dentaire fixe ou amovible. Quelles sont les caractéristiques de ces divers dispositifs ? Quels sont les modèles proposés par votre dentiste ? Faisons le point dès maintenant.

Les différents types de prothèses dentaires fixes

Comme son nom l’indique, la prothèse fixe est une prothèse dentaire qui vient se fixer dans la mâchoire. Conçu pour profiter d’une bonne durée de vie, ce dispositif se décline en plusieurs modèles :

  • La prothèse céramo-métallique : robuste et peu onéreuse, cette prothèse est la plus utilisée. Elle se compose d’un alliage en métal et en céramique, c’est d’ailleurs ce matériau qui imite l’émail des dents. La partie métallique recouvre la dent abîmée préalablement taillée et est recouverte par la céramique.
  • La prothèse Inlay Onlay : il s’agit de la solution la plus appropriée pour réparer une dent cariée. Une cavité sera taillée à l’intérieur de la dent, au niveau de la carie, permettant ainsi la prise d’empreintes. Celles-ci seront alors utilisées pour réaliser une prothèse dentaire fixe, qui viendra combler l’espace vide dans la dent abîmée. La prothèse est ensuite teinte, de la couleur des dents naturelles.
  • Le bridge : ce type de prothèse se fixe sur les dents situées de chaque côté de la dent cassée ou détériorée. Esthétique, cette solution est également moins agressive et ne nécessite aucune intervention du dentiste sur les dents saines. Il est également possible d’opter pour le Maryland bridge, qui a pour particularité d’être maintenu par deux inlay-onlay, la méthode que nous avons mentionnée précédemment, et non par les dents adjacentes. En revanche, cette solution est moins robuste que le bridge traditionnel.
  • La prothèse en céramique : très onéreux, ce dispositif offre un résultat naturel et esthétique. D’autre part, elle réduit également les risques d’allergies puisque la céramique est un matériau biocompatible.
  • Les implants : très prisés, les implants sont néanmoins les prothèses fixes les plus chères du marché. Il s’agit également de la méthode la plus invasive, mais définitivement la plus durable et la plus efficace. Toutefois, la pose ne peut être réalisée en une seule fois, puisqu’il est nécessaire de respecter un temps de cicatrisation de 6 mois environ, avant de placer les implants dans la mâchoire.

Les différents types de prothèses dentaires amovibles

  • Le dentier : cette prothèse amovible est recommandée à toutes les personnes qui n’ont plus de dents. Très esthétique, le dentier remplace efficacement les dents naturelles et peut être retiré aisément, afin de le nettoyer au quotidien. Le dentier est beaucoup moins onéreux que la pose d’implants ou de prothèses fixes, mais nécessite un temps d’adaptation plus long.
  • Le dentier partiel : idéale pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes, cette prothèse est maintenue par des crochets prenant appui sur les gencives et les dents existantes. En revanche, à cause de la présence des crochets, le dentier partiel est beaucoup moins esthétique.