L’appareil dentaire est un dispositif d’orthodontie, permettant d’aligner les dents et d’assurer l’emboîtement des mâchoires. Bagues, appareil lingual, gouttière, plusieurs solutions peuvent être envisagées, dans le cadre d’une correction dentaire. Mais alors, pourquoi porter un tel appareil ? Quand est-ce possible ? Comment les appareils sont-ils remboursés par la Sécurité Sociale ? Nous allons répondre à toutes vos questions, dans ce guide.

Orthodontie : un traitement de correction pour les enfants…

L’orthodontie, comme nous l’avons mentionné, est une pratique visant à aligner les dents et les mâchoires. Pour cela, un appareil est utilisé : ce dispositif de correction dentaire applique une force sur une ou plusieurs dents, afin de les faire bouger petit à petit pour qu’elles retrouvent leur emplacement initial.

Généralement, les appareils d’orthodontie sont proposés aux enfants de moins de 16 ans. En effet, une correction dentaire s’avère beaucoup plus rapide et efficace chez les plus jeunes. En l’espace de deux ans, ceux-ci pourront retrouver une dentition parfaite. Plusieurs solutions peuvent être envisagées, en fonction de l’âge du patient.

Dans les cas les plus graves, un appareil d’orthodontie peut être mis en place dès l’âge de 4 ans. Toutefois, la plupart des traitements débutent à l’âge de 7 ans. Dans ce cas, l’appareil dentaire est amovible et ne se porte que la nuit. C’est vers l’âge de 12 ans que les bagues, la correction dentaire la plus connue, sont envisagées.

… et les adultes !

C’est vrai, il est tout à fait envisageable de profiter d’un traitement d’orthodontie une fois adulte. Néanmoins, il faut savoir que la pose d’un appareil dentaire ne permet pas de régler tous les problèmes. C’est vrai, ce type de correction est recommandée pour resserrer, écarter, faire avancer ou reculer la dentition. On le recommande également, afin d’éviter le déchaussement des dents. En revanche, l’orthodontie ne peut être utilisée chez les adultes, pour pallier un décalage de la mâchoire. En effet, dans ce cas, la chirurgie doit être envisagée.

Chez les adultes, la correction dentaire nécessite plus de temps. Néanmoins, le résultat de cette contention est durable, notamment en raison du fil métallique appliqué sur la face interne des dents, à l’issue de la correction. En revanche, au fil des années, l’alignement des mâchoires peut être modifié. Aussi, sur le long terme, le positionnement de la dentition peut légèrement bouger.

Précisons que cette solution n’est pas proposée aux adultes porteurs de couronnes ou d’implants, ou aux personnes souffrant d’un déficit osseux.

Les solutions de correction dentaire à envisager

À l’heure actuelle, il existe trois types d’appareils dentaires :

  • Les bagues : il s’agit de la correction dentaire la plus répandue. Reliées entre elles par un fil métallique, les bagues sont installées sur la surface externe des dents et appliquent une pression sur celles-ci. Pour un aspect plus esthétique, il est possible d’opter pour un appareil dentaire recouvert d’un matériau blanc.
  • Les bagues linguales : beaucoup plus discrètes, elles sont positionnées sur la face interne des dents. Cette solution est en mesure de traiter n’importe quel problème d’alignement des dents ou des mâchoires. En revanche, leur porteur devra prendre certaines précautions alimentaires.
  • La gouttière transparente : très discret, il s’agit d’un procédé récent et tout aussi efficace que les bagues, pour venir à bout des problèmes orthodontiques. La gouttière se porte 23 h/24 et doit être retirée, au moment des repas. En revanche, elle se porte même la nuit.

Dans tous les cas, c’est l’orthodontiste qui recommandera au patient le dispositif de correction dentaire le plus approprié. Toutefois, il est nécessaire de préciser que le remboursement de l’appareil dentaire n’est pas pris en charge, pour les personnes de plus de 16 ans. Aussi, mieux vaut disposer d’une bonne mutuelle !