Un implant dentaire est une racine de dent artificielle sur laquelle est fixée une dent artificielle temporaire ou permanente. La pose d’implants dentaires est devenue banale, même si elle nécessite de procéder par étapes, avec pour commencer une série d’examens rigoureux. Mais comment la pose d’implants dentaires se passe-t-elle ?

La procédure préopératoire

La première étape consiste à faire des relevés de la mâchoire et une étude des nerfs, sinus et parties osseuses autour de la zone où l’intervention est prévue. On fait généralement réaliser une radio panoramique voire un scanner afin de vérifier la structure osseuse. Toute source d’infection ou d’inflammation sera de même éliminée, ainsi que tout autre problème éventuellement découvert sur la partie à opérer, qui sera traité avant d’envisager le remplacement des dents.

Le déroulement de l’intervention

La pose d’implants se fait en ambulatoire, en clinique ou au cabinet d’un chirurgien-dentiste. Pour les personnes anxieuses, elle peut aussi se faire sous anesthésie générale.

Selon les cas, la pose se fait en une ou deux étapes :

  • La procédure peut commencer par la pose de l’implant, suivie quelques semaines plus tard par la pose du pilier (c’est-à-dire le pivot qui relie la dent artificielle à la racine artificielle). Cette méthode permet au chirurgien-dentiste de s’assurer avant de poser le pilier que l’ostéointégration (fusion entre l’os et l’implant) s’est bien passée.
  • Une autre option consiste à poser l’implant et le pilier en une fois car on sait aujourd’hui que faire les deux étapes au même moment n’altère pas le processus d’ostéointégration.
    Après complète cicatrisation, le chirurgien fait fabriquer une dent d’après les empreintes. Plusieurs visites peuvent alors être nécessaires avant de trouver la bonne correspondance.

Des dents splendides

La pose d’implants dentaires est forcément source d’inconfort dans un premier temps : inquiétude, douleur, enflures et hématomes. La pression que l’on peut exercer sur les implants doit être par ailleurs minime pendant les quatre à six mois du processus de cicatrisation.
Mais ces désagréments sont minimes par comparaison avec le plaisir de retrouver des dents splendides et de mastiquer correctement. Les matériaux utilisés pour composer la dent artificielle sont très proches de ceux des dents naturelles, voire plus beaux. Certaines personnes s’imposent même parfois un renouvellement complet de leur dentition pour des raisons simplement d’esthétique.
En résumé, la procédure de pose d’implants dentaires est désormais parfaitement maîtrisée. Elle reste toutefois une intervention chirurgicale et exige par conséquent que toutes les précautions soient prises. Mêmes si les incidents sont rarissimes lorsque la procédure est respectée, il importe de vérifier son assurance.
Assurez-vous aussi que votre mutuelle prend bien en charge de telles opérations.