La pose d’implants dentaires s’est beaucoup démocratisée ces dernières années, un nombre croissant de personnes y accèdent et par conséquent la technique est désormais parfaitement maitrisée. Les risques post-opératoires sont minimes, même si les patients peuvent encore se plaindre d’inconfort dans les tout premiers jours qui suivent l’intervention. Pour éviter les malentendus ou une mauvaise prise en charge post-opératoire, il est donc important que le professionnel établisse un dialogue ouvert, franc et de confiance avec son patient.

En effet, il doit expliquer les différentes étapes de l’intervention et donner des précisions sur ce à quoi il faut s’attendre dans les jours qui suivent. La suite post-opératoire la plus notable est certainement… le retour du sourire. La pose d’implants dentaires est en effet une intervention qui a des conséquences visuelles importantes, même si elle n’est pas considérée comme une opération de chirurgie esthétique. Pour le reste, il faut s’attendre à quelques désagréments sans gravité.

De petits saignements

Même s’il s’agit d’une opération relativement simple et banale, il faut s’attendre à de légers saignements dans les jours qui suivent la pose des implants. Ce n’est pas du tout inquiétant cela fait partie des quelques petits désagréments consécutifs à l’opération.

Une légère douleur

Aussi minime soit-elle, la douleur fait partie des suites post-opératoires à craindre quand on se fait mettre des implants dentaires.

Elle peut être différemment ressentie selon les patients, mais rassurez-vous, des antalgiques vous seront prescrits afin de vous soulager. Votre dentiste vous recommandera aussi de vous reposer.

Un léger gonflement du visage

Il arrive que le visage soit légèrement gonflé, comme tuméfié, du côté où les implants ont été posés. Cela ne doit pas vous inquiéter ; vous pouvez d’ores et déjà prévoir d’appliquer une poche de glace sur la zone à dégonfler. Dans certains cas, une telle poche est même fournie par le chirurgien. Quoi qu’il en soit, ce phénomène ne dure normalement pas plus d’une semaine avec un pic dans les 24 à 72 heures qui suivent l’intervention. Quand il y en a, les ecchymoses apparaissent ensuite, généralement 72 heures après l’opération. Il suffit alors d’appliquer une compresse chaude pour favoriser la circulation sanguine et réduire l’hématome. Il faut là aussi limiter les activités physiques susceptibles d’augmenter la pression sanguine.

Le problème du sinus lift pré-implantatoire

Dans le cas où une greffe osseuse a été nécessaire au niveau du sinus maxillaire avant de faire poser un ou des implants dentaires, il faut suivre scrupuleusement les recommandations du médecin. Il est en particulier important de ne pas se moucher trop fort et de s’abstenir si possible d’éternuer. Le risque serait le déplacement du greffon.

Conseils d’hygiène bucco-dentaire générale

Comme pour toute intervention chirurgicale, et spécifiquement les opérations au niveau bucco-dentaire, l’arrêt du tabac est vivement encouragé afin de ne pas compliquer la cicatrisation des muqueuses. Pour éviter d’exercer trop de pression sur la zone cicatricielle, il est aussi recommandé d’écarter momentanément de son alimentation les aliments durs ou nécessitant une mastication prolongée. Sans pour autant se nourrir de liquide, il vaudra mieux éviter les bonbons acidulés ou les beefsteaks filandreux durant quelques jours. De toute façon, la douleur vous le rappellera immanquablement en cas d’excès… Le plus important reste le rinçage de la bouche, à commencer vingt-quatre heures après l’intervention. Auparavant, les nombreux soins antiseptiques prodigués lors de l’intervention font toujours effet.