Aujourd’hui, pour remplacer une dent naturelle manquante, l’implant dentaire reste définitivement la meilleure des solutions. En effet, ce type de prothèse assure la fonction, ainsi que l’esthétisme de chaque dent, affiche une excellente fiabilité, permet de préserver le capital osseux de la mâchoire et surtout, dispose d’une grande durée de vie. D’autre part, chaque patient profitant d’un tel dispositif se voit accorder une garantie de l’implant dentaire. C’est cette notion qui va nous intéresser ici. Quelle est la durée de cette garantie ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? C’est ce que nous allons voir.

Implant dentaire : quelles sont les conditions de garantie ?

L’implant dentaire, nous l’avons dit, possède une durée de vie importante d’une dizaine d’années. Aussi, il est accompagné d’une garantie généralement supérieure ou égale à 10 ans, même si cette durée peut varier, en fonction de la marque de prothèse choisie. Cette information vous sera bien évidemment apportée par le chirurgien-dentiste, avant la pose de l’implant dentaire.

Toutefois, pour profiter de cette garantie, il est indispensable de respecter certaines conditions. La première concerne l’assiduité du patient : celui-ci doit participer activement au maintien de son hygiène buccodentaire et, pour cela, il doit se rendre à des contrôles réguliers chez le praticien, qui lui prodiguera le programme de soins conseillé.

D’autre part, en cas de problèmes relatifs au travail du praticien effectué sur un implant dentaire, les soins visant à la résolution de ceux-ci sont entièrement gratuits. En revanche, cette garantie ne prend pas en compte les travaux complémentaires non nécessaires, à la demande du patient.

Les conditions pour lesquelles la garantie de l’implant ne s’applique pas

La garantie de l’implant dentaire ne peut s’appliquer, lorsque le patient ne suit pas les recommandations de son praticien. Il en va de même, lorsque les travaux relatifs à l’implant dentaire sont effectués dans une autre clinique ou chez un autre chirurgien-dentiste.

Les conditions de garantie concernant l’implant dentaire peuvent varier, en fonction de la marque de celui-ci, ainsi que du praticien. Néanmoins, dans la plupart des cas, la garantie ne peut s’appliquer lorsque le patient est fumeur, diabétique, épileptique, ou lorsque celui-ci prend ou perd du poids rapidement. En effet, ces circonstances peuvent entraîner, entre autres, la perte d’un implant. Enfin, si le praticien constate que les mesures d’hygiène buccale ne sont pas prises suffisamment au sérieux par le porteur de l’implant, ce dernier ne pourra bénéficier de la garantie.

Pour préserver la durée de vie d’un implant dentaire, voici nos conseils

Vous l’aurez compris, plusieurs mesures doivent être prises, afin de profiter de la garantie de votre implant dentaire. Dans un premier temps, à la suite de l’anesthésie d’implant dentaire, il est vivement déconseillé de consommer du tabac ou de l’alcool. En effet, ces produits empêchent la cicatrisation de la mâchoire. Faire du sport est également prohibé, pendant une semaine après l’installation de l’implant.

Tout contact, pression ou frottement avec la prothèse ne peut être envisagé, afin de ne pas fragiliser l’implant en cours de cicatrisation. Pendant une semaine à la suite de l’opération, les bains, la piscine et autres saunas ou hammams sont à éviter.

Bien sûr, mettre en pratique les conseils de votre chirurgien-dentiste est indispensable. Aussi, pour prendre soin de votre prothèse, optez pour les accessoires appropriés : l’utilisation d’une brosse à dents souples, d’une brosse à tête ronde, de fil dentaire et du dentifrice adéquat est sont des mesures encouragées par les professionnels.

En suivant les recommandations de votre chirurgien-dentiste et en vous impliquant dans l’entretien de votre implant, mettez toutes les chances de votre côté, afin de bénéficier de la garantie !