Épilation définitive : une peau lisse et nette pour toujours

L’évolution des techniques de plus en plus adaptées au type de la peau rend l’épilation définitive toujours plus efficace et accessible à tous. L’épilation définitive est la solution contre les poils disgracieux trop visibles. Une peau de rêve lisse et nette pour toujours est désormais envisageable grâce à l’épilation définitive.
Découvrez les avantages de l’épilation définitive et les différentes techniques qui permettent de dire adieu aux poils pour toujours.

L’épilation définitive : comment ça marche ?

L’épilation définitive peut être réalisée selon deux méthodes : à l’aide du laser ou de la lumière pulsée. Ces deux méthodes d’épilation définitive consistent à exposer la surface à épiler à la lumière d’un faisceau lumineux. Les photons constituant cette lumière vont être plus ou moins absorbés en fonction de la couleur de la peau. Un poil brun sur une peau blanche représente une cible parfaite. La longueur d’onde spécifique va détruire exclusivement les bulbes pileux, sans endommager a priori aucune autre structure de la peau.
L’épilation définitive nécessite plusieurs séances afin de maximiser l’élimination des poils en phase anagène. On obtient un résultat qui permet la suppression en moyenne de 80 % des poils. Toutefois, les bulbes pilaires au repos, non pigmentés, qui ont échappé à l’action du laser, vont progressivement s’activer et donner naissance à de nouveaux poils d’où la nécessité des séances d’entretien. La repousse sera alors de plus en plus fine et discrète.
Au centre de santé Richard Lenoir à Paris 11e, les prix varient suivant la zone et la durée du traitement d’épilation définitive.

Plusieurs séances pour optimiser les résultats

Certaines études ont démontré que les résultats de l’épilation définitive sont fortement influencés par l’âge au début du traitement, la zone traitée, et la teneur des hormones liées notamment à l’hérédité. Les poils obéissent à des cycles différents à chaque individu. Plusieurs critères déterminent également le nombre de séances et la durée du traitement par épilation définitive.
Chez la femme, les poils vont decrescendo c’est-à-dire qu’à partir de 25 ans, les poils se font plus rares et plus fins, une tendance qui progresse jusqu’à la fin de la vie sauf au niveau du visage où le phénomène est inversé.
Entre 13 à 18 ans, les séances sont assez nombreuses. De 18 à 25 ans, les séances peuvent aller plus au moins à 10 par an. Après 35 ans, les séances sont moins nombreuses.
Chez les hommes, en revanche, on peut noter une augmentation de la pilosité avec l’âge sur le dos, les épaules et le torse.

Des soins de qualité pour réussir une épilation définitive

L’efficacité de l’épilation définitive dépend aussi du phototype de la peau. En effet, les peaux bronzées ou pigmentées sont plus complexes à traiter, car le laser ne répète que difficilement le poil et le confond avec la peau, ce qui peut provoquer des brûlures. Un laser spécial, moins puissant, doit alors être utilisé.
La combinaison idéale pour une épilation définitive est un patient ayant la peau claire et des poils bruns. Quoi qu’il en soit, le traitement doit toujours être pratiqué par un médecin qualifié et expérimenté.

Articles similaires

Blanchiment dentaire : la technique ambulatoire

Le recours au blanchiment dentaire se fait de plus en plus actuellement. Pour de nombreuses raisons, les couleurs des dents sont altérées au fil du temps. Ce qui n’est pas souvent à notre avantage. Les avancées technologiques d’aujourd’hui permettent de corriger ces...

Implant dentaire : histoire, origine et évolution

Bien que les implants dentaires soient aujourd’hui à la portée de tous, c’est un processus qui existe depuis de nombreuses années. D’après les historiens, il faudrait remonter jusqu’à l’époque de l’Égypte ancienne pour retrouver les premières tentatives. Toutefois, il...

Sinus lift : une greffe osseuse avant l’implant dentaire

La nouvelle est désagréable. Quand on a pris la décision de se faire poser un implant dentaire, il est relativement inquiétant d’apprendre qu’on a la mâchoire trop fine pour supporter cette intervention. Il faut dans ce cas prévoir une greffe osseuse dentaire, le...