L’orthodontie utilise des appareils dentaires, dans le but d’améliorer l’alignement de la dentition. Cette correction dentaire peut être envisagée aussi bien par les enfants que par les adultes, mais n’est pas remboursée de la même façon. Dans quels cas envisager la pose d’un appareil ? Quelles sont la prise en charge proposée et les différentes méthodes de correction orthodontique ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir ici.

Orthodontie : pourquoi envisager la pose d’un appareil dentaire ?

L’orthodontie est une pratique visant à redresser les dents ou à rétablir l’alignement des mâchoires, afin que celles-ci s’emboîtent parfaitement. Une correction dentaire est bien souvent indispensable pour éviter des problèmes de santé relativement graves, comme l’apnée du sommeil, ou des problèmes digestifs liés à une mauvaise mastication.

D’autre part, un déséquilibre au niveau de la mâchoire se répercute directement dans les cervicales, la colonne vertébrale et les hanches. Précisons également que l’orthodontie permet d’effectuer un brossage plus efficace, pour éviter les inflammations ou l’apparition de caries. C’est vrai, lorsque les dents sont mal alignées, le nettoyage des sillons s’avère plus complexe.

Grâce à un appareil dentaire, il est possible d’exercer une force sur une ou plusieurs dents, afin d’aligner la dentition ou les mâchoires. Mais alors, quelle est la prise en charge de cette correction dentaire ?

La prise en charge d’un appareil dentaire

Seuls les enfants de moins de 16 ans pourront profiter du remboursement d’un traitement d’orthodontie. La première consultation chez un praticien est prise en charge, à hauteur de 16,10 €. Il faudra compter un remboursement de 32,25 € pour le diagnostic, de 193,5 € tous les 6 mois de traitement, dans une limite de 6 semestres maximum, et de 161,25 € pour la première année de contention. La deuxième année est remboursée, à hauteur de 107,50 €. Aussi, mieux vaut bénéficier d’une bonne mutuelle, afin de profiter d’une couverture intéressante.

En revanche, pour les adultes, la pose d’un appareil d’orthodontie n’est pas remboursée. Cependant, les complémentaires santé sont en mesure de prendre en charge cette correction dentaire. Aussi, faire des demandes de devis est essentiel avant de se lancer dans un traitement.

Les différents types d’appareils dentaires

Les bagues

En métal ou en céramique, les bagues sont les appareils d’orthodontie les plus courants, mais également les plus visibles. Elles sont posées sur la facette de chaque dent et maintenues entre elles par une barre métallique, permettant ainsi d’exercer une force sur la dentition, afin de la remettre en place. Les bagues doivent être réglées régulièrement par l’orthodontiste, afin d’effectuer une correction dentaire efficace.

L’appareil dentaire linguale

Cet appareil dentaire utilise lui aussi des bagues, mais dans ce cas, celles-ci sont positionnées sur la face interne des dents. Aussi, cette correction est invisible et beaucoup plus esthétique. Toutefois, les bagues linguales peuvent générer de l’inconfort. D’autre part, ce traitement est généralement plus onéreux que la pose de bagues classiques.

Les gouttières

Pratiques, les gouttières sont des appareils dentaires amovibles, qui peuvent être retirées à tout moment par le patient. Néanmoins, il est recommandé de les porter 23 h/24, afin de profiter d’un traitement efficace. Ces dispositifs sont relativement récents et viennent remplacer les casques et autres faux palais, des appareils qui vont nous intéresser dès à présent.

Les faux palais

Les faux palais sont utilisés pour effectuer des corrections minimes au niveau de l’alignement des dents. Ils permettent également de créer plus d’espace entre la mâchoire inférieure et supérieure. Le faux palais se compose d’une plaque en résine fixée aux dents grâce à des crochets ou des ressorts. Sachez toutefois que cette alternative est de moins en moins utilisée par les dentistes.