L’abcès de la dent ou de la gencive constitue une urgence dentaire, devant être prise en charge rapidement. Outre la douleur vive et intense générée par ce phénomène, l’abcès peut entraîner des complications plus ou moins graves. D’autre part, précisons qu’il ne se soigne jamais seul, mais avec l’aide d’un dentiste ou d’un stomatologue. Qu’est-ce qu’un abcès ? Comment reconnaître cette urgence dentaire ? C’est ce que nous allons voir.

Urgence dentaire : qu’est-ce qu’un abcès ? Comment se forme-t-il ?

Dans la grande majorité des cas, l’abcès dentaire est à l’origine d’une carie, une cavité creusée dans la dent pas manque d’hygiène et de soins. Lorsque la carie progresse vers le centre de la dent, elle touche la pulpe de celle-ci, composée de vaisseaux sanguins, du canal dentaire et de nerfs. L’urgence dentaire que l’on nomme abcès est en réalité la complication d’une carie non traitée, à l’origine de la création de pus dans la gencive. Néanmoins, ce phénomène peut avoir d’autres origines, comme un traumatisme, une blessure ou une maladie gingivale, ainsi que l’infection d’une dent de sagesse.

Quels sont les symptômes spécifiques de l’abcès dentaire ?

L’abcès se reconnaît assez aisément. En effet, il s’agit d’une urgence dentaire provoquant une douleur très importante et handicapante pour le patient. Cette douleur peut être qualifiée de rage de dents, mais peut également concerner la gencive. Généralement, cette sensation désagréable a tendance à s’intensifier au fil des jours et nécessite une prise en charge rapide. C’est vrai, la douleur liée à un abcès dentaire peut progressivement atteindre les mâchoires, puis les oreilles et le cou.

Une grande fatigue, un mal-être généralisé, de la fièvre ainsi que des troubles du sommeil et un gonflement du visage sont autant de symptômes qui accompagnent généralement cette urgence dentaire. La sensibilité au chaud et au froid est un autre signe bien connu.

Comment évolue l’abcès s’il n’est pas pris à temps ?

L’abcès nécessite une prise en charge dans les plus brefs délais. Celle-ci vise en premier lieu à soulager la douleur, puis à faire régresser l’infection. Si le problème n’est pas pris à temps, dans ce cas, on peut constater l’apparition d’une fistule. Il s’agit d’un canal, visant à éliminer le pus contenu dans la gencive vers la peau ou les muqueuses. Voilà qui peut entraîner des complications considérables, et notamment une infection de la langue, de la gorge ou des sinus maxillaires.

Dans les cas les plus graves, une urgence dentaire non soignée peut donner lieu à une infection du cerveau, du cœur, des poumons, etc. Cela se produit, lorsque le pus arrive vers les organes depuis les vaisseaux sanguins. Aussi, un abcès dentaire peut engendrer une infection des voies respiratoires ou du système digestif.

Enfin, l’abcès peut se transformer en infection généralisée, ce que l’on appelle une septicémie. Ce phénomène grave peut être mortel. De ce fait, il s’avère crucial de consulter rapidement un dentiste, afin de soigner le problème dans les plus brefs délais.

Quel est le traitement d’un abcès dentaire ?

Dans un premier temps, et après avoir anesthésié la zone à traiter, le dentiste se charge de vider le pus stagnant dans la gencive. Ensuite, il nettoie la racine dans laquelle se trouve la pulpe de la dent. Il retire cette dernière, et la remplace par une sorte de pâte. L’espace entre la dent et la gencive est également nettoyé.

En revanche, certaines situations obligent le dentiste à retirer la dent. C’est le cas, lorsque l’infection est trop importante et risque de se répandre vers d’autres organes. Le patient se verra alors prescrire des antibiotiques, pour endiguer ladite infection.